Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gaza : cessez-le-feu de 72 heures et négociations israélo-palestiniennes au Caire

Après 25 jours de combats intensifs, trois jours de « répit ». C'est ainsi que le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, ont annoncé jeudi 31 juillet l'accord trouvé sur un cessez-le-feu de soixante-douze heures dans la bande de Gaza, théâtre de combats entre l'armée israélienne et le Hamas depuis le 8 juillet. Cette trêve, acceptée à la fois par Israël et par le mouvement islamiste palestinien, a débuté vendredi matin à 8 heures locales (7 heures à Paris).

« Ce cessez-le-feu est très important pour donner aux civils innocents un répit dont ils ont bien besoin face à la violence, a déclaré John Kerry, en déplacement officiel en Inde. Les 1,8 million d'habitants de Gaza, pour moitié des mineurs, recevront « l'aide humanitaire dont ils ont un besoin urgent » et un répit pour « enterrer leurs morts, s'occuper des blessés et se réapprovisionner en denrées alimentaires », a-t-il ajouté.

« Des réparations nécéssaires sur les infrastructures d'approvisionnement en eau et en énergie pourraient également continuer pendant cette période. »

PAS DE RETRAIT DES TROUPES

Le communiqué de MM. Ban et Kerry précise que les « forces sur le terrain resteront en place » pendant la trêve, ce qui implique que l'armée israélienne ne se retirera pas. Le secrétaire d'Etat américain a même ajouté qu'Israël continuerait des opérations « derrière ses lignes » définies durant le conflit, notamment contre les tunnels creusés par le Hamas.

Avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, au moins huit Palestiniens ont été tués dans la nuit par des tirs de chars israéliens à Khan Younès, au sud de la bande de Gaza, puis six autres dans une frappe aérienne également à Khan Younès. Cinq soldats israéliens ont par ailleurs été tués jeudi soir du côté israélien de la frontière par un obus de mortier tirés sur eux.

NÉGOCIATIONS AU CAIRE

Des délégués israéliens et palestiniens doivent se rendre au Caire dans la matinée pour négocier un cessez-le-feu durable, ont-ils également annoncé. L'émissaire américain au Proche-Orient, Frank Lowenstein, se rendra lui aussi dans la capitale égyptienne pour assister aux discussions.

Ezzat Al-Rishq, membre de la direction politique du Hamas siègant à Doha, a affirmé que des négociations approfondies étaient nécessaires en ce qui concerne le blocus de la bande de Gaza par Israël. « Plus d'efforts sont requis, a-t-il dit au cours d'un entretien téléphonique à l'agence France-presse depuis Doha. Mais à présent le monde entier sait que Gaza n'acceptera pas un siège. »

Ces annonces interviennent dans un contexte pourtant tendu. Alors qu'Israël est vivement critiqué pour avoir touché des écoles sous contrôle de l'ONU, le pays a mobilisé seize mille réservistes supplémentaires, portant leur nombre à quatre-vingt-six mille au total. Un général chargé du secteur de Gaza a expliqué que la destruction des tunnels était « une question de jours », affirmant que trente-deux tunnels avaient à ce jour été découverts et que la moitié d'entre eux avaient été dynamités.

1 442 Palestiniens tués depuis le 8 juillet
  • Au moins 1 442 Palestiniens ont été tués depuis le 8 juillet, et plus de 8 200 blessés, selon les services de secours palestiniens. Ce bilan augmente au fil des bombardements, mais aussi à mesure que les recherches découvrent de nouveaux corps dans les gravats.
  • Côté israélien, 61 soldats et 3 civils ont été tués et 400 autres blessés. L'armée a annoncé avoir frappé plus de 4 000 « cibles » dans la bande de Gaza et a recensé environ 2 000 roquettes tirées sur Israël.

Source: Le Monde

Tag(s) : #Gaza, #Israel, #Palestine, #Proche Orient, #Actualité, #ONU