Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hervé Gourdel
Hervé Gourdel

Hervé Gourdel a été décapité, ce mercredi 24 septembre, en Kabylie, par un groupe terroriste se réclamant de Daech. L’enquête des services de sécurité se concentre désormais sur les accompagnateurs algériens de ce touriste français sur lesquels pèsent de graves soupçons.

En effet, Hervé Gourdel était en compagnie de cinq Algériens lorsqu’il a été enlevé près du village d’Ait Ouabane sur les hauteurs de Tizi Ouzou. Selon nos informations, deux d’entre eux sont originaires d’El Asnam (Bouira), dont l’un est immigré. Le troisième est de Bechloul (Bouira). Le quatrième est un adolescent de 17 ans de Lakhdaria (Bouira) et le cinquième est de Boufarik (Blida). Interrogés par la Gendarmerie, ils ont été transférés à Blida pour les besoins de l’enquête. Selon le Code de procédures pénales, le délai de la garde-à-vue est de 48 heures. Sur autorisation écrite du procureur, cette garde-à-vue peut être prolongée cinq fois lorsqu’il s’agit de crimes qualifiés d’actes terroristes ou subversifs.

Plusieurs éléments troublants soulèvent les soupçons des enquêteurs qui veulent connaître la relation entre Gourdel et ses amis algériens. « Les terroristes ont pris le Français et ont lâché ses accompagnateurs sans les délester ni de leurs téléphones, ni de leur véhicule. Ce n’est pas normal. La veille, dans la même zone, un groupe de randonneurs a été malmené par des terroristes », explique une source sécuritaire. Les enquêteurs cherchent aussi à connaître les liens entre les cinq accompagnateurs du Français et comment ils ont entraîné un étranger dans une zone réputée dangereuse.

Source: TSA

Tag(s) : #Algérie, #France, #Actualité